منتديات قفصة
التسجيل يمكّنك من دخول كافة الأقسام و المساهمة فيها، و يتم تفعيل عضويتك بالعودة الي بريدك الإلكتروني والضغط على رابط التفعيل



 
الرئيسيةالبوابةالتسجيلدخول

شاطر | 
 

 lucette valensi ,Fellah tunisien chez mouton,1977

اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
badr

avatar

عدد المساهمات : 646
تاريخ التسجيل : 31/01/2010
العمر : 38

مُساهمةموضوع: lucette valensi ,Fellah tunisien chez mouton,1977   الأربعاء 10 مارس 2010 - 17:55

Fellah tunisiens:l'économie rurale et la vie de la compagne aux 18éme et 19éme siècle. lucette valensi ,mouton,1977

Cinq fractions dont les noms suivant habitent cette ville

El beldia (البلدية)
Djbargou (جبارقو)
el Mnarine(المناريين)
el knansa (الخنانسة)
el Djarin (الإجريين)

Voila deja verifié ce qu’on à vu chez les hommes de la tente : les quartiers portent le nom des lignages que les occupent .La population ne se définit pas selon une stratification sociale ou une disposition topographique, mais par une origine reconnue commune,Les Beldia qui occupent la partie nord-est de la ville sont le noyau le plus ancien et le groupe le plus nombreux , installés au centre les Mnarines descendant de quatre individus venus du Nord de la régence et fixés à Gafsa parce que bien accueillis par les premiers habitants .Troisième groupe , l’ancêtre Ali Khenoua , quitte une zaouia marocaine , se rend en Tunisie , y épouse une jeune fille appartenant à une famille maraboutique ; et fonde ainsi la fraction des kenansa , Installée au Sud-Ouest de Gafsa ,qui fournit ses lettrés à la ville .Ainsi la deuxième et la troisième fraction sont le résultat d’une migration des ancêtres et de la multiplication de leur descendance , destin famillier , qui n’est guère différent de celui des groupes tribaux.


Voici encore les Djariin , ils ont pour ancêtres deux individus qui abandonnèrent leur pays pour venir à Gafsa , ils épousèrent deux filles des Mnarines et eurent tous les deux une nombreuse postérité .Un de leurs descendants ,Abdallah bou Baker , acquit une grande influence dans la ville grâce à son intelligence , à son instruction et à sa fortune : il eut ,dit-on ,quatre enfant . De nos jours encore les titulaires de presque tous les emplois judiciaires appartiennent à cette fraction .Migration ,prolifération ,on s’y attendait . Mais l’histoire met l’accent sur la puissance de ce groupe : nombreuse postérité ,sagesse ,alliance avec les Mnarines. Tout au contraire , le groupe suivant est marqué par l’infortune : l’installation résulte d’une sanction ,politique selon une version ,divine ,selon une autre .Ecoutant plutôt : » cette fraction était composée de gens qui se livraient au brigandages et qui furent obligés d’aller demeurer dans la ville de Gafsa par le souverain de Tunis , auquel on s’était plaint de la mauvaise conduite des Djbargou . » et dans un autre récit : » les habitants de Gafsa et surtout les Djbargou furent ,une certaine année , décimés par le choléra .Les Djbargou croyant que le fléau avait sévi plus particuliérement sur eux ,uniquement parce qu’ils demeuraient sur le Djebel Mida , s’empressèrent de l’abandonner et se fixèrent dans la ville elle même
A ces cinq groupes, il faux ajouter des Turcs, des familles dérivant de tribus nomades, des juifs auxquelles un quarter est affecté vers l’est de la ville
et enfin la population du faubourg (quartier externe) de Sidi Mansour (nommée Doualy actuellement ) , à 1500 métre de Gafsa , « Sidi Mansour parcourait le pays ,il y a environ trois siècles pour propager la fois musulmane parmi les habitants .Dans une de ces voyages ,il mourut à Tamaghsza , ou il fut enterré. Les enfants, ne voulant pas habiter loin de la tombe de leur père , transportèrent dans la suite les cendres du marabout à Gafsa et l’enterrèrent à l’endroit ou s’élève aujourd’hui la koubba de Sidi Mansour … ils ont toujours vécu en bonne intelligence avec les Gafsiens .toutes les fois que les gens de Gafsa ont eu des démêlés avec leurs voisins , les habitants de Sidi Mansour sont intervenus et ont cherché à réconcilier les deux parties. ».Un vide est alors comblé : les cinq fractions comptaient des lettrés mais aucun marabout , avec Sidi Mansour propagateur de la foi et ses descendants , arbitres de conflits, le tableau est complet

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
abouhayder

avatar

عدد المساهمات : 1035
تاريخ التسجيل : 26/01/2010
الموقع : أم المدائن "قفصة"

مُساهمةموضوع: رد: lucette valensi ,Fellah tunisien chez mouton,1977   الأحد 14 فبراير 2016 - 23:09

شكرا لكم وللاسف الشديد لم أستطع الحصول على هذا الكتاب القيم ..فهل من مساعد على الحصول عليه ؟؟؟
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
Admin
Admin
avatar

عدد المساهمات : 2837
تاريخ التسجيل : 24/01/2010

مُساهمةموضوع: رد: lucette valensi ,Fellah tunisien chez mouton,1977   الجمعة 26 فبراير 2016 - 13:39

يومك سعيد
سنمدك بالكتاب حالما نتحصل عليه
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://gafsajeune.ahlamontada.com
abouhayder

avatar

عدد المساهمات : 1035
تاريخ التسجيل : 26/01/2010
الموقع : أم المدائن "قفصة"

مُساهمةموضوع: رد: lucette valensi ,Fellah tunisien chez mouton,1977   الثلاثاء 8 مارس 2016 - 23:24

شكرا وفي الانتظار
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
abouhayder

avatar

عدد المساهمات : 1035
تاريخ التسجيل : 26/01/2010
الموقع : أم المدائن "قفصة"

مُساهمةموضوع: رد: lucette valensi ,Fellah tunisien chez mouton,1977   السبت 23 يوليو 2016 - 22:48

طال الانتظار....
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
 
lucette valensi ,Fellah tunisien chez mouton,1977
الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
منتديات قفصة :: قفصة أم المدائن :: قفصة : التاريخ و الحضارة-
انتقل الى: